750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La galette des Rois

La galette des Rois

Origines et traditions de la galette des rois

La galette des Rois est un gâteau célébrant l’Épiphanie et traditionnellement vendu et consommé quelques jours avant et après cette date.

Jusqu'au IVème siècle après J-C, l'Épiphanie correspondait à la clôture de grandes fêtes païennes où l'on célébrait le dieu Saturne lors d'immenses banquets qui mêlaient indifféremment les nobles romains et leurs esclaves.

Le roi de la table, quel que soit son statut social, était alors élu à l'aide d'une fève cachée dans une galette et avait tous les droits.

Au Moyen-âge, la "fête des fous" où les domestiques deviennent rois et les rois domestiques s'inspire de ces fêtes saturnales où les bouffons sont rois.

Quand l'église place à cette date la visite des Rois Mages à l'enfant Jésus, elle transforme l'antique tradition populaire en rituel religieux.

La fête païenne où tout était permis sera décalée en février pour donner naissance aux carnavals.

L'épiphanie commémore donc la naissance supposée de Jésus comme l'enfant-Dieu mais aussi l'adoration des Rois Mages : Melchior, Balthazar, Gaspar venus à Bethléem guidés par une étoile.

D’autres noms pour la galette des rois

Ainsi, on servait la fougasse ou fougaço dans le Languedoc, la coque en Ariège, parfois garnie de fruits confits comme le royaume provençal ou de grains d’anis comme le garfou du Béarn. On trouvait aussi des fouaces ou fouées dans le Perche. Le gâteau servi en Bresse était une flamusse à la farine de maïs ou de sarrasin; en Normandie on servait des garots. Enfin, dans le Périgord certaines familles ne mangeaient pas la brioche mais une grande quantité de beignets appelés crépeaux ou pâtissous, dans le Sud de France on mangeait le Pastis, le gâteau des Rois ou la brioche.

En Belgique on mange le Pithiviers, le Tortell en Catalogne, le Bolo Rei au Portugal, la Vassilopita en Grèce etc...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :