750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA POMME

LA POMME

TOUT SAVOIR SUR :

 

LA POMME

 

La pomme est le fruit du pommier, qui est un arbre appartenant à la famille des rosacées. Son nom vient du latin populaire "poma", qui signifie "fruit". Ce nom a remplacé l’ancienne appellation latine "malum", signifiant "mal", "mauvais". Elle symbolise la tentation, le péché originel, mais aussi le pouvoir, comme la pomme d’or qui représentait le soleil sous les empereurs romains.

Origine :

On situe l’origine géographique de la pomme dans la région du Caucase. Elle est consommée depuis le néolithique et les Grecs en décrivaient déjà plusieurs variétés. Les Romains en connaissaient pour leur part une trentaine, qu’ils ont diffusées dans une grande partie de l’Europe. Le nombre de variétés répertoriées s’élevait à une centaine au XVIe siècle pour atteindre aujourd’hui plusieurs centaines.

Production :

Dans le monde :

La pomme est l'un des premiers fruits consommés, après les agrumes, la banane et le raisin. Il se récolte environ 64 millions de tonnes de pommes annuellement dans le monde, dont 25 millions de tonnes en Chine qui a multiplié par 2 sa production en 10 ans (source FAO 2005).

En Europe :

L'Europe produit 7,5 millions de tonnes de pommes chaque année (dont deux millions en France). Golden (40 %), Gala (15 %) et Granny smith (10 %) sont les variétés les plus répandues en France. Leur couleur, leur fermeté et leur saveur sont variables.

Au Canada :

Au Canada, 73 % de la récolte de pommes provient de cinq variétés : McIntosh, Red Delicious, Spartan, Empire et Idared. Dans les années 1990, les pomiculteurs canadiens ont planté de nouvelles variétés comme la Gala, la Fuji, la Braeburn, la Jonagold et la Honeycrisp.

Quelles variétés :  varietes

Il existe un grand nombre de variétés de pommes. Voici quelques-unes des variétés les plus connues, leur saveur et les différentes façons de les consommer :

Golden delicious- la Golden delicious : sucrée, croquante et juteuse, vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Elle est récoltée toute l'année.

la Gala- la Gala : très sucrée, elle se consomme crue ou en préparation culinaire. Vous la trouverez sur les étalages de février à août.

La Reine des Reinettes- La Reine des Reinettes : acidulée et peu sucrée, vous pouvez la déguster crue ou la cuisiner. On la récolte d'août à octobre.

la Braeburn - la Braeburn : croquante, juteuse et acidulée, vous pouvez la consommer crue ou en préparation culinaire. Elle est récoltée de septembre à mars.

la Jonagold - la Jonagold : sucrée, vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Vous la trouverez de novembre à avril.

la Elstar- la Elstar : acidulée et un peu sucrée, vous pouvez la consommer crue ou la cuisiner. Elle est commercialisée de septembre à mars.

la Fuji- la Fuji : sucrée et juteuse, la meilleure façon de la consommer est de la croquer. Elle est récoltée de novembre à juin.

la Idared- la Idared : acidulée, elle se consomme crue, en la croquant. Elle est disponible de janvier à juin.

la Red delicious- la Red delicious : sucrée et peu acidulée, c'est en la croquant que vous la dégusterez le mieux. On la récolte d'octobre à avril.

la Reinette grise (du Canada)- la Reinette grise (du Canada) : acidulée et croquante, vous pouvez la déguster en la croquant ou en la préparant au four. Elle est disponible de novembre à mars.

la Belle de Boskoop- la Belle de Boskoop : acidulée, vous pouvez la croquer ou la préparer en tarte. Vous la trouverez de novembre à février.

la Granny Smith- la Granny Smith : très acidulée, croquante et rafraichissante, elle ne se consomme que crue, en la croquant. Elle est récoltée d'octobre à avril.

Apports nutritifs & propriétés médicinales :

L'apport énergétique de la pomme (54 kilo calories/100 g, soit 85 kcal pour une pomme de taille moyenne) provient non pas de graisses, mais de fructose et de glucides assimilables lentement par l'organisme. Le profil nutritionnel de la pomme en fait un fruit tout à fait adapté aux sportifs. En effet, dans le cadre d'activités physiques, les composantes de la pomme agissent de façon bénéfique sur l'organisme et ce, avant, pendant et après l'effort.

C'est en vitamine C que la pomme est la mieux pourvue avec une moyenne de 5mg aux 100g, mais qui peut s'étager de 2 à 25mg selon la variété : dans la partie externe de la pulpe et plus encore dans la peau, puisque celle-ci renferme quatre à cinq fois plus de cette vitamine que le reste du fruit. Mieux vaut donc croquer la pomme sans la peler, en ayant simplement pris soin cependant de la laver. Les pommes Calville ou Belle de Boskoop sont les mieux pourvues en vitamine C (8 à 25 mg aux 100 g), alors que les Golden delicious ou Red delicious en renferment généralement moins (2 à 6 mg en moyenne).

Les autres vitamines contenues dans la pomme, B1, B2, PP, B5, B6, B9, provitamine A (β-carotène, 0,07mg aux 100g) et vitamine E (0,5mg aux 100g), contribuent également à faire de ce fruit un véritable abécédaire de la forme.

Le stockage de longue durée entraîne une baisse du taux de vitamine d'environ 15 % et la cuisson provoque une destruction vitaminique partielle, de l'ordre de 25 à 30 % pour une cuisson de la pomme au four.

La pomme contient également de la pectine (principalement dans ses pépins). Le gel formé par la pectine emprisonne les graisses, régulant ainsi le taux de cholestérol.

Des chercheurs de l'université Cornell (É.-U.), dont l'étude est parue en juin 2000 dans la revue Nature, ont mis en évidence que le potentiel antioxydant contenu dans 100 grammes de pomme non pelée serait équivalent à 1 500 mg de vitamine C. Or ces composés antioxydants, combinés entre eux — quercétine, catéchine et épicatéchine, procyanidines de la famille des flavonoïdes, qui sont des polyphénols ou « tannins » — et ajoutés aux bienfaits de la vitamine C et de la pectine réduisent de manière significative la croissance d'au moins deux types de cellules cancéreuses : celles du foie et du côlon.

En effet, les composés phytochimiques contenus dans la chair et plus encore dans la peau des pommes exercent un rôle protecteur sur les cellules de notre organisme vis-à-vis de la production de radicaux libres, processus néfaste impliqué dans la genèse des cancers.

Les pommes mûres contiennent du 2–méthylbutanoate d’éthyle (C7H14O2), ester de l’acide acétique et de l’alcool isoamylique, avec une configuration des atomes différente de l’acétate d’isoamyle. Les esters sont produits par la dégradation des acides gras à longue chaîne lors du mûrissement des membranes cellulaires des fruits qui sont oxydées.

 

Pomme crue non pelée
(valeur nutritive pour 100g)

eau : 85,56 g cendres totales : 0,19 g fibres : 2,4 g valeur énergétique : 52 kcal
protéines : 0,26 g lipides : 0,17 g glucides : 13,81 g sucres simples : 10,39 g
oligo-éléments
calcium : 6 mg fer : 0,12 mg magnésium : 5 mg phosphore : 11 mg
potassium : 107 mg cuivre : 0,027 mg sodium : 1 mg zinc : 0,04 mg
vitamines
vitamine C : 4,6 mg vitamine B1 : 0,017 mg vitamine B2 : 0,026 mg vitamine B3 : 0,091 mg
vitamine B5 : 0,061 mg vitamine B6 : 0,041 mg vitamine B9 : 0 µg vitamine B12 : 0,00 µg
vitamine A : 54 UI rétinol : 0 µg vitamine E : 0,18 µg vitamine K : 2,2 µg
acides gras
saturés : 0,028 g mono-insaturés : 0,007 g poly-insaturés : 0,051 g cholestérol : 0 mg

La pomme médicament :

Les pommes contiennent divers composés qui les protègent contre les virus, les bactéries et les moisissures. En mangeant des pommes, l'être humain tire profit de ces biomolécules, comme la quercétine, qui s'avère efficace sur le cerveau des rats.

Une étude transpose aux êtres humains les résultats obtenus avec les rats de laboratoire : la consommation quotidienne d'une pomme réduirait le risque de maladie d'Alzheimer et celle de Parkinson.

Une autre étude publiée dans la revue "Thorax" suggère aujourd’hui que les mères qui mangent régulièrement des pommes (4 par semaine) alors qu’elles sont enceintes ont moins de risques que les autres de mettre au monde un enfant asthmatique.

Le vieux dicton canadien « One apple a day keeps the doctor away » (« Une pomme par jour éloigne le médecin », ou pour respecter la rime « Une pomme par jour, en forme toujours », semble donc plus pertinent que la phrase de Churchill qui suggérait de garder la pomme pour la jeter à la tête du médecin s'il tentait de s'approcher.

La pomme en cuisine : en cuisine

On peut consommer la pomme de multiples façons, la plus simple étant de la croquer à pleines dents ! Les modes de préparation sont très variés : en boisson, pour des plats sucrés ou salés.

Les boissons :préparées avec de la pomme sont nombreuses. Des boissons alcoolisées tout d’abord : le calvados et le cidre. On peut également en faire du jus de fruit. Les épluchures séchées de la pomme servent à faire des infusions, qui ont un léger effet sédatif.

 

Les préparations sucrées de la pomme sont d’une grande variété. On peut l’utiliser pour faire des pâtisseries, comme des beignets, des chaussons, des charlottes, des tartes, dont la délicieuse tarte Tatin, ou encore des flans.

La pomme peut également être préparée de différentes façons pour le dessert : On peut la flamber, la farcir, la fricasser, en faire une compote, une mousse ou une croustade. Ce fruit se marie très bien avec le citron, la cannelle et la vanille. La pomme, grâce à la pectine qu’elle contient, peut par ailleurs aider à la préparation de gelées de fruits qui sont trop aqueux.

 

La pomme peut enfin parfaitement entrer dans la préparation de plats sucré-salé : Elle s’accorde bien avec du boudin noir, du rôti de porc, de l’andouillette et de la volaille, en compote ou en quartiers poêlés. On l’utilise également souvent pour des salades composées.

 

 

Retrouver nos recettes avec des pommes :

POMMES AU FOUR

COMPOTE DE POMME

SALADE DE BLE ET AUX POMMES

FLAN BRIOCHE AUX POMMES

POMMES CONFITES AUX EPICES

TARTE AUX POMMES

APPLE TART

 

 

sources : http://fr.wikipedia.org

Tag(s) : #dossiers

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :