750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 L'ALSACE et sa gastronomie L'ALSACE et sa gastronomie
 L'ALSACE et sa gastronomie L'ALSACE et sa gastronomie

L'ALSACE et sa gastronomie

FICHE D’IDENTITÉ DE L'ALSACE

 

Langue locale :

  • Alsacien (alémanique
  • Francique
  • Welche (langue d'oïl)
  • Français d'Alsace (Variété régionale

Administration Préfecture : Strasbourg

Départements :

  • Bas-Rhin (67)
  • Haut-Rhin (68)

Chefs Lieux :

  • Strasbourg
  • Colmar

Population totale 1 847 604 hab. (2006)

Superficie 8 280 km²

 

Strasbourg, Colmar, Mulhouse
Strasbourg, Colmar, Mulhouse
Strasbourg, Colmar, Mulhouse

Strasbourg, Colmar, Mulhouse

CUISINE ALSACIENNE

 

Mets traditionnels

L'Alsace, l'une des régions les plus « étoilées » par les guides, valorise au mieux... et galvaude parfois son important répertoire gastronomique. Malgré l'afflux des touristes et une banalisation certaine, sensible à Strasbourg et dans plusieurs cités historiques situées sur la Route des Vins, bon nombre de restaurants se révèlent de qualité et, assez souvent, fort conviviaux. Les familles alsaciennes continuent de les fréquenter avec une remarquable assiduité et les repas d'amis sont beaucoup plus habituels qu'ailleurs. Il y a foule le dimanche midi dans les restaurants et les fermes-auberges de bonne réputation, même à bonne distance des grands centres (vallée de Munster, Haute-Bruche, « Pays des choux », Ried, région de Brumath, Outre-Forêt, Florival, Sundgau).

Parmi les recettes et plats traditionnels d'Alsace figurent notamment par exemple :

LA TARTE A L'OIGNON (Zewelkueche)
LE CERVELAS VINAIGRETTE
LES ASPERGES (Sparichle) accompagnées de trois sauces.

Asperge d’Alsace, dont la culture remonte au 16ème siècle. Traditionnellement servies avec 3 sauces (mayonnaise, vinaigrette, hollandaise) et accompagnées de jambon, les asperges, « conviviales », se consomment avec les doigts d’avril à mai !

LE BAECKEOFFE: Baeckeoffe

Le mot baeckeoffe (qu'on écrit aussi baeckeofe) signifie « four du boulanger »,

Le samedi, donc, à Strasbourg ou ailleurs dans les familles un peu à leur aise, la maîtresse de maison préparait le baeckeoffe. On laissait mariner puis, avant de partir pour l’église, le dimanche, , on déposait la terrine chez le boulanger pour qu’il la mette à cuire dans son four après la cuisson de ses pains alors que le four refroidissait; cela pouvait durer jusqu'à trois heures.

LA TARTE FLAMBEE :  tarte flambée 

(en alsacien Flammekueche ou flammeküche) est un plat traditionnel alsacien composé d'une abaisse de pâte à pain rectangulaire recouverte de crème parfois additionné de fromage et garnie de lardons, d'oignons puis cuite au four. Il y a quatre variantes traditionnelles:

  • la normale: lardons et oignons
  • la gratinée: normale + gruyère
  • la forestière: gratinée + champignons
  • la flambée aux pommes: tarte sucrée avec des pommes et flambée au Calvados

Sa traduction peut porter à confusion: elle n'est pas flambée avec de l'alcool (sauf les sucrées), elle est cuite à la flamme.

Au contraire du baeckeoffe, qui est d’origine urbaine et relativement bourgeoise, la tarte flambée remonte à l’habitude des paysans de faire cuire leur pain tous les quinze jours ou toutes les trois semaines. C’était alors une petite fête et, pour la marquer, on étalait la pâte qui restait, on la recouvrait de fromage blanc et de lardons, on assaisonnait à l’huile de colza et l’on passait au four. On présentait ensuite chaque tarte flambée sur une plaque de bois et on la découpait ; chacun roulait sa part et la mangeait avec les doigts. C'est d'ailleurs toujours ainsi que les Alsaciens la mangent, même au restaurant : avec les doigts.

LA CHOUCROUTE garnie de charcuteries diverses.

 

LA CARPE FRITE dans le Le Sundgau (est un territoire situé dans le sud de la région Alsace et une partie du sud-est du territoire de Belfort) est fidèle à celle-ci , devenue argument touristique.

LE FOIE D'OIE  L ’oie et le foie gras tiennent une place de choix sur la table de Noël en Alsace. En alsace, la technique du foie gras a été introduite par les Romains avec la conquête des terres par Jules César en 58 avant Jésus-Christ. Le pâté de foie gras a été inventé vers 1780 par un chef alsacien, Jean-Pierre Clause, cuisinier du maréchal de Contades, gouverneur de la région.

la pâte roulée au porc et au veau Fleischschnacka.

Le gibier (le droit de la chasse est particulier dans la région ) et les cochonnailles, ont la part belle.

Les desserts traditionnels sont nombreux , dont le nom est souvent "francisé".

LE KOUGLOF, (kugelhopf ou kougelhop)

TARTES AUX FRUITS, notamment aux quetsches et au fromage blanc,

grande variété de biscuits et de petits gâteaux, appelés BREDALA (les spécialités de l'Avent),

PAIN D'EPICE

Autres spécialités :

Bargkas Fromage à pâte pressée, base de fondue ou raclettes, qui peut également être dégusté cru.

Berewecke Pain de Noël aux fruits secs.

Bibeleskas Fromage blanc assaisonné aux échalotes, à l’ail et à la ciboulette traditionnellement servi avec des pommes de terre sautées ou en robe des champs.

Bienenstich Biscuit farci à la crème pâtissière.

Bettelmann Mendiant, sorte de clafoutis à base de pain perdu et de fruits.

Blüetwurscht Boudin noir.

Buttemuess Confiture d’églantine.

Bierwurscht Saucisse de bière aux graines de moutarde.

Brotwurscht Saucisse blanche à frire, griller ou à pocher

Fleischwurscht Saucisse de viande.

Landjager Gendarme, saucisse sèche à section rectangulaire

Burespeck (Buraspack) lard paysan fumé

Dampfnudle Petits pains soufflés, à base de pâte levée cuite à la cocotte

Griesknepfle Quenelles de semoule

Grumbeerekiechle - Hartepfelkiechla Galettes de pommes de terre râpées

Grumbeereknepfle Quenelles de pommes de terre

Hasepfeffer Civet de lièvre au poivre

Kaskueche Gâteau au fromage blanc

Kassler Carré et filet de porc fumé consommé froid ou chaud

Knack “Saucisses de Strasbourg”, toujours présentées par paire

Lebkueche Pain d’épices

Lewerknepfle Quenelles de foie

Lewerwurscht Saucisse de foie à tartiner

Männele Brioche en forme de petit bonhomme consommé traditionnellement à la Saint-Nicolas

Marigknepfle Quenelles de moelle

Metwurscht Saucisse à tartiner à base de viande crue de bœuf et porc

Nudeln Les nouilles d’Alsace sont riches en œufs

Oschterlämmele Agneau pascal, biscuit en forme d’agneau.

Presskopf Fromage de tête de porc en gelée

Pfluta Quenelles de pomme de terre et de poireau

Roïgabrageldi Pommes de terre crues cuites à l’étouffée aux oignons et au lard, plat marcaire des Hautes Vosges

Grumbeeresalad ou Hartepfelsalat Tiédie par l’ajout de bouillon, elle est assaisonnée de vinaigrette moutardée et fines herbes 

Schifele Palette de porc fumé

Schnekekueche Chinois fourré d’amandes et noisettes moulues. La pâte est roulée en long "boudin", puis coupée en tronçon placés placés verticalement dans un plat rond.
 
Spätzle Pâtes obtenues par émiettement d’un appareil presque liquide.

Springerle Gâteaux de Noël fabriqués dans des moules finement sculptés

Stolle Brioche de Noël (Chrischtstolle) ou petites brioches en forme de bonnets ecclésiastiques

Suppefleisch (textuellement, la viande à soupe) Pot-au-feu. En Alsace, la viande est traditionnellement servie  avec des crudités et du raifort

Suri nierle Rognons de veau émincés, sautés et déglacés au vinaigre

Suri ruewa Navet blanc fermenté coupé en cordons et cuisiné "façon choucroute"

Surlawerla Emincé de foie déglacé au vinaigre

Suweckle Pain à un sou, petit pain fendu et cintré au milieu

Wadele Petit jambonneau. Jarret de porc (peut être caramélisé)

Wurscht Saucisse

Werschtle "Petite saucisse" comme les knacks...

Ziwelkueche Tarte à l’oignon

Zopf Brioche tressée ou natte


Le fromage en Alsace:

Le munster est le plus fameux fromage produit en Alsace. Son nom provient de la ville de Munster (Haut-Rhin).

Le Bargkass* est un fromage originaire des Vosges. Il est fabriqué dans les villages de montagnes alsaciens et vosgiens,

*En alsacien, barg signifie montagne, et kass fromage.

 

Les vins d'Alsace :

 

Le Riesling

Le Riesling est le raisin le plus élégant d'Alsace. Il fait un vin sec, propre, gracieux et équilibré. Il est qualifié de vin le plus fin d'Alsace et il le mérite. Le Riesling est agréable avec du poisson, des crustacés, de la volaille, de la viande froide, et les fameux produits alsaciens comme la choucroute ou le jambon fumé.

 

Le Gewurztraminer

Le Gewurztraminer est le vin Alsacien le plus reconnaissable et le plus indépendant. Gewürz signifie épicé en Allemand. C'est la caractéristique la plus marquante du Gewurztraminer. Le cépage proviendrait d'Italie, il est riche en alcool et très aromatisé. C'est un vin délicieux et fruité avec des arômes relevés, un bouquet très parfumé et fleuri. Vin épais et riche, qui peut vieillir, le Gewurztraminer est meilleur avec la choucroute, les saucisses et le fromage Alsacien Munster, les plats au curry, la cuisine chinoise et mexicaine et d'autres plats épicés. Un Gewurztraminer peut même être servi avec un dessert.

 

Le Sylvaner

Le Sylvaner est un vin agréable, frais, fruité et sec. Le cépage provient d'Autriche. Le vin Sylvaner est meilleur dans sa jeunesse, servi en apéritif ou avec du poisson. Il est surtout présent dans le Bas-Rhin et en Allemagne.

 

Le Tokay Pinot Gris
Il occupe environ 1 000 hectares en Alsace. Le Tokay Pinot Gris est un vin blanc très puissant.

 

Le Pinot Noir
Il y a quelques siècles, le vin rouge était dominant en Alsace. Aujourd'hui le Pinot Noir occupe moins de 10 % des vignobles pour 1 200 hectares. C'est un vin élégant, riche en arômes de cerises.

 

Edelzwicker
Edelzwicker est un vin d'assemblage de cépages nobles d'Alsace. C'est par tradition le vin blanc populaire des Alsaciens. Il est prêt à boire dans sa jeunesse.

 

 

Les vins d'Alsace sont classés en AOC (Appellation d'Origine Controlée) depuis 1984 (décret du 1er mars 1984).

L'A.O.C. Vin d'Alsace ou Alsace. Elle mentionne habituellement le nom du cépage ou celui d'Edelzwicker (un assemblage de cépages réalisé selon l'inspiration du viticulteur). L'étiquette peut également mentionner un lieu-dit.

L'A.O.C. Alsace Grand Cru. Il existe 51 lieux-dits délimités pouvant bénéficier de l'appellation Grand Cru. Seuls quatre cépages sont autorisés dans l'AOC Alsace Grand Cru : le Riesling, le Gewurztraminer, le Pinot gris, le Muscat d'Alsace. Toutefois, le décret du 21 mars 2005 autorise l’utilisation du cépage Sylvaner dans l’AOC Alsace Grand Cru Zotzenberg et les vins d’assemblage dans l’AOC Alsace Grand Cru Altenberg de Bergheim. Le décret du 12 janvier 2007 autorise également les vins d’assemblage dans l’AOC Alsace Grand Cru Kaefferkopf.

L'A.O.C. Crémant d'Alsace. Ce sont des vins effervescents à base de Pinot blanc, Pinot noir, Pinot gris, Riesling ou Chardonnay élaborés sur une méthode traditionnelle comme en Champagne.

L'A.O.C. Klevener de Heiligenstein. Une appellation consacrant le cépage Traminer.

 

 

La route des vins :

la route des Vins d'Alsace s'étend du nord au sud, de la porte de Marlenheim à jusqu'à la porte de Thann sur 170 kilomètres. 

Dans le Bas-Rhin, ce sont les villages de Wangen, typiquement viticole, Westhoffen et sa fontaine Renaissance, Obernai village de vins et ... de bière, Andlau ses 2 clochers et ses 3 grands crus de Riesling, jusqu'à Kintzheim et ses parcs animaliers... Car la route des vins conjugue histoire, nature, patrimoine, gastronomie, curiosités...

Situés tout au long de la Route des vins, 19 sentiers viticoles fléchés invitent à la découverte du vignoble à pied, entre caves à dégustation et winstubs au gré de cités médiévales accueillantes. 
Car bien souvent la vigne y est cultivée depuis le bas Moyen Age et a beaucoup contribué à la renommée impériale, européenne puis mondiale des terroirs alsaciens. 

Chaque sentier informe le visiteur sur des panneaux à même la vigne des cépages caractéristiques, de leur géologie, mais aussi du travail du vigneron. Néophyte ou connaisseur, l’on vient s’y régaler de Sylvaner, de Pinot Blanc, Riesling, Muscat d’Alsace, Tokay Pinot Gris, Gewurztraminer, Pinot Noir, et Crément d’Alsace.

Et d’avril à octobre, rendez-vous est donné pour gonfler les rangs de moultes fêtes viticoles et de foires aux vins qui perpétuent les traditions et dont les principales concernent Ammerschwihr (avril), Molsheim (1er mai), Guebwiller (Ascension), Barr (mi-juillet), Ribeauvillé (fin juillet) ou Colmar (semaine du 15 août).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :